webmestre-ufdh@orange.fr    
 
 
Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain"

Mises à jour du 21 mai 2013


Dates du rallye, du festival et de l'expo photos. Infos rando VTT - les photos de la randonnée - infos rallye. Lieu d'exposition.
               

Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain"

Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain" Faites connaître cette pétition autour de vous, faites connaître notre site (inscrire "ufdh" sur le moteur de recherche le plus connu).  Le nombre de signatures  recueillies est un élément très important pour la réussite de votre démarche !
Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain" Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain" Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain"
Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain"

 

 

 

 

  Nos motivations

 

 


Haut de page
       Signer la pétition

Depuis sa création, UfdH se bat pour préserver la forêt de Saint-Gobain, dans l'Aisne. Mais depuis plusieurs années, comme partout en France, les prélèvements de bois ont augmenté au point  d'occasionner des dégâts irréversibles. Pour équilibrer ses finances,  l'ONF procède  au  pillage des forêts françaises. La majorité du bois noble d'œuvre échappe donc à nos exploitants. La filière bois française est exsangue, et pour maquiller le désastre, on colle  l'étiquette " économie verte ", ou  bien  expansion du " bois énergie ", ou  mieux  encore  l'ineptie "produire  plus  pour  mieux protéger ". Seul  un changement  radical  pourra éviter la catastrophe.
Nous vous invitons à signer notre pétition "Sauvons nos forêt" afin de tenter d'influer sur les décisions au niveau national.

Notre analyse est la suivante: (Extrait de l'assemblée générale du 16 mars 2013)

Au niveau  national,  le  constat  ne  s'est  guère  arrangé  depuis  l'année  dernière.  L'année  2012  a  été  une  année  charnière  due  à  l'élection présidentielle.  Mais rien n'a changé pour l'instant.  C'est  toujours  le  " rapport GAYMARD  " qui date de juillet 2010,  (Hervé GAYMARD, directeur général de l'ONF)  qui est  en  vigueur  aujourd'hui.  
Or, il s'avère que ce rapport a été élaboré à partir d'estimations erronées de l'Inventaire National Forestier (colloque interne des 7 et 8 Mars 2011, par le Directeur Général  de l'ONF, Pascal Viné).  Sur  ces fausses données,  la France a engagé une politique  forestière  fondée  sur  une  augmentation irréaliste  et dangereuse  des  volumes  de  bois  coupés  (+ 40% d'ici 2020).   L'objectif  est  de  répondre  à  des  équilibres  réfléchis  uniquement  en  termes financiers ( car L'ONF doit  maintenant  s'auto-financer) et, sous prétexte  d'économie  verte,  à  fournir  de  nouveaux  débouchés  industriels  au  travers  de  projets  pharaoniques  industriels et énergétiques (construction d'une gigantesque centrale à biomasse au cœur de la forêt du Tronçay).
Or la forêt est un patrimoine riche et fragile. On connaît l'impact positif de la  forêt sur le climat,  la qualité de l'eau et de l'air et de nombreuses voix s'élèvent pour une politique  d'optimisation  des  espaces  forestiers,  prudente et  concertée, durable et respectant l'ensemble des fonctions de la forêt  (production,  protection  des  espaces  et  des espèces,  rôle  social  et  récréatif).  C'est  l'activité  économico-forestière  française  qui  doit s'adapter à la ressource en bois, car l'inverse est impossible.
Le collectif " SOS forêt " qui, rappelons-le, a pour origine la mobilisation d'agents  ONF de l'est de la  France, a interpellé le 21 novembre 2012 le ministre  de  l'Agriculture  et  de  la  Forêt,  Monsieur Stéphane LEFOLL,  à propos  de l'exploitation  sylvicole  actuelle.  Ce collectif déclare que la surexploitation des massifs n'est pas viable à moyen terme et occasionne de gros dégâts sociaux au sein même de l'Office (27 suicides d'agents en 4 ans). 60% des agents locaux pensent que l'ONF ne protège plus la forêt alors que c'est un point important de son cahier des charges.
Par ailleurs,  84% de  ces  mêmes  agents  ne  font  plus  confiance  à  la  direction  générale  qui  recopie  la  même  politique  que  le  précédent gouvernement.  Ils tentent  même de  protéger les massifs contre les décisions dévastatrices de l'ONF. Ils estiment que le risque est énorme pour les forêts françaises de prolonger les "décisions idiotes", à savoir :

         - Tout passer en bois énergie,
         -  gaspiller la matière,
         -  surexploiter la forêt,
         -  ne rien valoriser sur les ressources de qualité au plan local,
         -  pratiquer des coupes rases de superficie inégalée depuis des décennies,
         -  ne pas respecter les directives Natura 2000,
         -  faire pression sur les agences locales pour réviser les plans d'aménagement à la hausse en terme de
             volumes produits,
         -  faire pression sur les rédacteurs des " documents d'objectifs " Natura 2000 confiés à l'ONF, pour réviser
             à la baisse les objectifs de préservation de la biodiversité,
         -  demander presque systématiquement des dérogations à la réglementation " espèces protégées ", afin de
             pouvoir exploiter dans des zones sensibles au niveau de la biodiversité,
         -  réaliser d'importants investissements en voirie forestière sans aucune étude d'impact préalable,
         -  Raccourcir les âges d'exploitations (pas d'arbres de plus de 50 cm de diamètre),
         -  Raccourcir les rotations d'exploitation,
         -  favoriser une mécanisation beaucoup plus large et même généralisée à l'ensemble des travaux réalisés
            en forêt, sans tenir compte de la fragilité des sols.

Au niveau de la forêt de saint-Gobain,  laquelle nous  concerne  plus  précisément, quelques chiffres sur la période septembre 2011 juin 2012, concernant les martelages :

         - Eclaircies : 948 ha 32 000 m 3
         - Coupes de régénération : 117 ha 19 300 m3
         - Ensemencement 60 ha
         - Coupes rases 23 ha
         - Coupes secondaires 24 ha
         - Coupes irrégulières 120 ha 7500 m3
         - Ventes sur pied et ventes en bord de route 6500 m3 exploités fin 2011 début 2012 dont chênes 1500 m3,  hêtres 1000 m3,
            frênes 400 m3, merisiers 30 m3, châtaigniers 200 m3, divers grumes 900 m3, et 2 500 m3 de houppiers et taillis.

Cette année, entre 70 000 et 80 000 m3 ont été prélevés sur notre massif.  Travaux d'infrastructure : Route de la cavalière  du Valois sur 550 m et création  ou  élargissement  de 10  places  de  retournement.  On peut  noter  que lors du comité de pilotage, il n'a pas été question de la pose de grillages.  L'UG locale nous  avait garanti qu'elle  ne ferait  plus appel à ce genre de cloisonnement, or, nous nous sommes aperçus que plusieurs engrillagements avait été posés.

haut de page


Le bois est expédié vers l'Asie par porte-conteneurs.
D'après  certains  exploitants  forestiers, entre 70 et 80% des grumes exploitées dans la région partent à l'étranger. Seulement 70 000 m3 sur les 550 000 m3 coupés en Picardie sont transformés localement. Les porte-conteneurs emportent les troncs vers la Chine, le Vietnam ou l'Inde où ils sont  transformés  avant  de  nous  revenir  parfois  sous  l'appellation  " parquet français ".  La  filière  bois  locale  ne  profite  donc  pas  de  cette production. Mais quel est donc l'impact de cet état de fait sur notre massif ? Il y a une vingtaine d'années, les marchands chinois,  bénéficiant d'un pactole financier illimité, on acheté au prix fort toutes les grumes disponibles (environ 150 euros le m3).
Les  exploitants  français  et  européens,  privés  de  matière  première,  ont mis la clé sous la porte les uns après les autres. Alors en situation de monopole, les  asiatiques ont donc continué  à acheter les bois, mais cette fois-ci à leur prix (environ 50 euros le m3). Au passage, on rachète les entreprises  moribondes  afin  de  mettre  la  main  sur leurs concessions en France, en Europe et aussi en Afrique. On revend ensuite l'entreprise devenue  inutile,  mettant  en  même  temps  pas  mal  d'ouvriers  au  chômage.  Mais  aujourd'hui,  l'ONF  doit se financer, et ses seules variables d'ajustement budgétaire sont la chasse et… la vente de bois.
Pour  équilibrer  ses  finances,  l'office  procède  donc  au  pillage  des  forêts  françaises. La majorité du bois noble d'œuvre échappe donc à nos exploitants.  La filière  bois  française  est  exsangue,  et pour  maquiller  le  désastre, on colle l'étiquette " économie verte ", ou bien expansion du " bois énergie ", ou mieux encore l'ineptie "produire plus pour mieux protéger ".
La balle est maintenant dans les mains des politiques. Seul un changement radical pourra éviter la catastrophe. Nous allons donc prendre contact avec nos députés, comme sont en train de le faire de nombreuses associations avec les leurs. Espérons que cela portera ses fruits.


 

  Descriptif de notre pétition

 

 

Haut de page        Signer la pétition

Le texte de la pétition:

Depuis sa création, UfdH se bat pour préserver la forêt de Saint-Gobain, dans l'Aisne. Mais depuis plusieurs années, comme partout en France, les prélèvements de bois ont augmenté au point  d'occasionner des dégâts irréversibles. Pour équilibrer ses finances,  l'ONF procède  au  pillage des forêts françaises. La majorité du bois noble d'œuvre échappe donc à nos exploitants. La filière bois française est exsangue, et pour maquiller le désastre, on colle  l'étiquette " économie verte ", ou  bien  expansion du " bois énergie ", ou  mieux  encore  l'ineptie "produire  plus  pour  mieux protéger ". Seul  un changement  radical  pourra éviter la catastrophe. Nous vous invitons à signer notre pétition "Sauvons nos forêt" afin de tenter d'influer sur les décisions au niveau national, pour :
- arrêter de tout passer en bois énergie,
- arrêter de gaspiller la matière,
- arrêter de surexploiter la forêt,
- arrêter de ne rien valoriser sur les ressources de qualité au plan local,
- arrêter de pratiquer des coupes rases de superficie inégalée depuis des décennies,
- arrêter de ne pas respecter les directives Natura 2000,
- arrêter de faire pression sur les agences locales pour réviser les plans d'aménagement à la hausse en terme de volumes produits,
- arrêter de faire pression sur les rédacteurs des " documents d'objectifs " Natura 2000 confiés à l'ONF, pour réviser à la baisse les objectifs de
  préservation de la biodiversité,
- arrêter de demander presque systématiquement des dérogations à la réglementation " espèces protégées ", afin de pouvoir exploiter dans des
  zones sensibles au niveau de la biodiversité,
- arrêter de réaliser d'importants investissements en voirie forestière sans aucune étude d'impact préalable,
- arrêter de raccourcir les âges d'exploitations (pas d'arbres de plus de 50 cm de diamètre),
- arrêter de raccourcir les rotations d'exploitation,
- arrêter de favoriser une mécanisation beaucoup plus large et même généralisée à l'ensemble des travaux réalisés en forêt, sans tenir compte
  de la fragilité des sols.

Elle sera adressée à
Monsieur Claude Gewerc Président du conseil régional de Picardie, Monsieur René Dosière Député de l'Aisne, Madame Cécile Duflot Ministre de l'Egalité des territoires et du logement, Madame Delphine Batho Ministre de l'Ecologie du Développement durable et de l'Energie, Monsieur Stéphane Lefoll Ministre de l'Agriculture de l'Agroalimentaire et de la Forêt, Monsieur Arnaud Montebourg Ministre du redressement productif, Monsieur Benoit Hamon Ministre délégué auprès du Ministre de l'Economie et des Finances, Monsieur Yves Daudigny Président du Conseil Général de l'Aisne, Monsieur Yves Rome Président du Conseil Général de l'Oise, Monsieur Christian Manable Président du Conseil Général de la Somme, le Collectif " SOS Forêt "

  Signer notre pétition

 

 

Appel à signer la pétition de l'UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain"

Nos actions ne peuvent avoir de poids que si nous sommes soutenus par vous.
Participez activement à nos actions de protestations.
Montrez que nous ne sommes pas seuls à nous inquiéter pour notre forêt !
Cliquez sur l'image ci-dessous, et signez la pétition en ligne...

Signer la pétition
Faites connaître cette pétition autour de vous, faites connaître notre site
(inscrire "ufdh" sur le moteur de recherche le plus connu).
Le nombre de signatures recueillies est un élément très important pour la réussite de votre démarche !

Voir la liste des signataires
williamchurch@orange.fr                    webmestre-ufdh@orange.fr

Les commentaires recueillis sur les 359 premières signatures...

Coupe honteuse en forêt de saint gobain. Ou sont les écologistes? ah! ils font de la politique.....
Un technicien forestier ONF en retraite.
Plus de 2 décennies d'un combat pour sauver la forêt gobanaise en particulier, Une Forêt et des Hommes est à la pointe du combat depuis longtemps.
Sauver nos forêts, c'est nous sauver...
Améliorons-nous pour nos successeurs...!
Arrêtons le massacre.
Quand on aura tout épuisé, on aura plus que nos larmes…
Merci de tenir compte de cette pétition et limiter l'exploitation de la forêt il s'agit d'un enjeu vital actuel et pour l'avenir.
Il fallait réagir ça va trop loin!
Je ne comprends pas cette mode de vanter le chauffage à granulés de bois, c'est autant polluant que le reste et en plus on tue les arbres.
Un enfant de Saint Gobain qui ne reconnaît plus la forêt de son enfance.
Nous, simples promeneurs, ne reconnaissons plus notre belle forêt aujourd'hui massacrée par des coupes à nu!!!
La forêt est une richesse, ne la dilapidons pas!
Arrêtez le massacre !
Bon courage à vous et continuez à vous battre, la forêt doit vivre !
Pour une meilleure réglementation et gestion du patrimoine forestier.
Un agent du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
D'accord sur tout, rajoutons qu'il faudrait aussi assurer la conservation des humus, éviter l'utilisation d'exotiques (Robinier, eucalyptus...), et cesser de miser sur l'absurdité du stockage du Carbone STOP !
A chaque fois que je me rends dans ma région d'origine, je suis choquée de constater l'amplification de la déforestation menée. Respectons notre mère nourricière, "mère nature" qui nous apporte tant.
C'est un appel que nous CLAMONS haut et fort, ceci est à considérer le plus rapidement possible, pour bénéficier de temps pour avoir une meilleure capacité d'action ADAPTEE et REFLECHIE
Il ne faut plus attendre pour agir !
J'espère encore être soutenue dans cette démarche par les élus locaux et régionaux.
Sans arbre, comment survivrons-nous ?
Je suis écoeurée de voir l'état de nos forêts. En ce qui me concerne, c'est l'état dramatique dans lequel se trouve la forêt de Retz qui me désole mais je sais que toutes les forêts de la région sont touchées. Retirez la gestion des forêts à l'ONF.
D'accord pour utiliser le bois comme énergie de chauffage, mais un arbre coupé doit être immédiatement remplacé par un arbre planté ou plus : c'est ça l'énergie renouvelable. Il doit y avoir une politique plus rigoureuse de la forêt.
Non seulement la forêt de St Gobain mais aussi celle de Retz qui se réduit de jour en jour.
Sauvons nos forêts !
Pour une vraie filière bois en France.
La forêt de 2013 n'a plus rien à voir avec celle que j'ai sillonnée à cheval il y a 10 ou 15 ans : coupes rases, chemins défoncés...
La forêt de Saint Gobain, un pur bijou…
Purée de purée... faut arrêter !
Préservons notre peu de nature qu'il nous reste !
Il faut arrêter ce massacre.
Je fais de l'équitarion en foret et en 10 ans j'ai assisté à une catastrophe forestière surtout depuis 3 ans, c'est une honte ! Que laissons nous a nos jeunes ?
Assez de voir tous ces arbres morts sur les bords de routes et toute cette biodiversité qui disparaît à petit feu !
Sauvez la foret !
Picard d'adoption j'ai vecu 20 ans dans le laonnois, aujourd'hui à la Réunion je garde un oeil sur l'Aisne.
Il suffit de se promener dans cette forêt pour constater, au fil des mois, les dégâts et l'absence de gestion à long terme.
C'est en forêt de Saint Gobain que ce trouvent les plus beaux niveaux du calcaire à nummulites du Lutétien inférieur.
C'est une honte de voir cela, mais il faut trouver de l'argent à tout pris.........sans autre commentaire.
Un vrai carnage n'est pas le bon terme.
Arrêtons de massacrer la foret.
Don't fuck up the forest.
J'ai grandi dans cette forêt alors foutez lui la paix, cupide politiciens.
La foret de Saint Gobain, forêt où je conduisais mes enfants quand ils étaient petits.
Préservons nos foret avant qu il ne soit trop tard.
ONF une honte pour nos enfant .ils ne verront jamais un arbre plus gros que eux. ONF = argent.
Ne gaspillons pas notre terre, notre descendance en aura besoin…
Il est temps d'arrêter ce massacre ; ou est le respect de la forêt ?
Arreter le gaspillage !
Un garde forestier à la re
Bravo a vous pour ce combat ne lâchez rien !
Arrêtons le massacre !
Sauvons la nature !
Sauvons la vie de la planète, de la nature et par la même celle de nos enfants en évitant ces déforestations intensives au détriment de bénéfices financiers.
Arrêtons les massacres faune, flore.
Je suis contre la déforestation, oui a l'utilisation du bois et la reforestation avec des essences de notre région.
Résident au bord de la foret de St Gobain, je suis catastrophé par les coupes à blanc et par l'état dans lequel est laissée la forêt après le passage des déforestateurs !
Sauvons nos forêts.
Quand on voit les dégâts et les paysages qui changent à chaque promenade, les lieux de mon enfance ne sont plus mes mêmes, c'est désolant !
La Belgique vend sa forêt à la Chine.
Par solidarité car ici en forêt de RETZ à Villers-cotterêts nous n'avons pas su faire cela. La forêt est maintenant dans un état de délabrement complet.
Je fais 30km aller et 30km retour 2 fois par semaine pour marcher dans ce site exceptionnel de faune et de flore et je suis attriste par ce que je vois il n y a aucun respect de la nature et des gens qui viennent se promener ,les chemins balises sont défonces, du bois coupe pourri sur place a certains endroits, alors qu'on nous parle d'écologie dans les hautes sphères gouvernementales, le ministère de l'écologie, le gouvernement, les députés et les partis écologiques devraient prendre un jour de rtt et venir passer une journée en foret pour constater les dégâts !
Qu'allons nous laisser a nos petits enfants ? Réagissez avant qu il ne soit trop tard !
Je fréquente très régulièrement la foret de St Gobain pour faire des randonnées, c'est un massacre, un déboisement à tout va, le spectacle est triste, je propose à nos élus une ballade en cette belle foret.
Je suis indigné de voir depuis quelques années cette surexploitation forestière.
Déjà signataire d'une pétition qui circulait, j'ai entrepris de cesser mes activités dans ce joli massif qui malheureusement ne serait pas la seule forêt qui subirait cette dégradation en France.
Il faut absolument penser aux jeunes générations et aux générations à venir !
C'est inadmissible, c'est forêt est très belle, de la gâcher ainsi est intolérable.
Arrêtez le massacre !
Attention, l'espèce humaine est partie intégrante de la nature, abimer la nature, c'est donc abimer l'espèce humaine. ( L'homme n'a pas besoin d'être abimé plus qu'il ne l'est !)

 

L'UfdH, c'est Saint-Gobain en Picardie, dans le département de l'Aisne, c'est la forêt, sa faune, sa flore, ses animaux, les cervidés, les paysages. C'est aussi son festival du film vidéo, son exposition photos, son rallye, sa randonnée en pleine nature, et la passion des défenseurs de l'environnement que nous sommes.
 
 

 

 

Appel à signer la pétition UfdH "Sauvons la forêt de Saint-Gobain". Le site de Greenpeace France.